top of page

Motion présentée par l’intergroupe de gauche du Conseil départemental du Loiret


(Socialiste et Républicain ; PCF-L’humain d’abord ; OSE-EELV)


Dimanche 9 juin, les électeurs français ont placé la liste du Rassemblement National en tête des élections européennes.

Les propositions de ce parti, que ce soit sur la scène politique nationale ou internationale (dont ses liens avec la Russie), sont un danger pour notre démocratie, et s’inscrivent hors du champ républicain dans lequel nous nous situons.

Dans le Loiret, le bloc d’extrême-droite a récolté plus de 40 % des voix et arrive en tête dans la quasi-totalité des communes. En tant que conseillers départementaux, nous tenons à rappeler la gravité des prises de positions des partis d’extrême-droite, y compris concernant les politiques sur lesquelles notre Département intervient.

L’extrême-droite au pouvoir, c’est :

  • Une réduction des droits humains et sociaux, et de nos libertés publiques ;

  • Une régression climatique, à l’encontre de la nécessaire transition écologique ;

  • Un recul pour le droit des femmes ;

  • Une mise sous tutelle du secteur culturel.


Sur ces sujets et tant d’autres, l’extrême-droite ne sera jamais une solution. S’y



opposer est notre devoir.

Une période dangereuse s’ouvre dans notre pays, trois semaines avant de nouvelles élections législatives. Avec clarté et en responsabilité, portés par des valeurs républicaines et dans la diversité de nos opinions, nous appelons à un sursaut démocratique, à barrer la route de l’extrême-droite et à convaincre nos concitoyens du danger que leurs propositions constituent. Face à la haine et au repli sur soi, nous continuerons à défendre un projet politique fondé sur la confiance et le progrès.

Comments


bottom of page